A quoi s’attendre si récession ?

Un coup d’oeil sous le capot du premier moteur économique est encore plus préoccupant, comme en témoigne le JPMorgan Global Manufacturing PMI qui vient de baisser à 48,9, le secteur manufacturier et la fabrication tendent à entraîner les tendances économiques, car ils sont plus liés au cycle économique.
Sans-titre-7

Depuis les années 1950, lors des récessions, les bénéfices des entreprises ont tendance à tomber en moyenne de 25% et donc une baisse à 70 $ par rapport aux niveaux actuels des revenus pourrait envoyer le SP 500 en contrebas sur les1000 points (P / E = 12 * 70 $).
Or, pour certains économistes, les attentes des bénéfices des entreprises sont maintenant devenues trop importantes.
Sans-titre-8

L’or et l’inflation, un binôme explosif

L’inflation est une conséquence naturelle de la politique monétaire laxiste des gouvernements. Si ces politiques ouvrent trop le robinet des liquidités (comme actuellement), l’hyperinflation peut se produire. La question est d’anticiper en tant qu’investisseurs le comportement des métaux précieux et surtout de l’or en cas de scénario extrême. Le cas le plus célèbre d’hyperinflation est celui qui a eu lieu en Allemagne au cours de la République de Weimar, à partir de Janvier 1919 jusqu’à Novembre 1923. Mais avant d’analyser graphiquement le comportement du roi des métaux durant cette période laissez- moi insister sur une chose, pour l’instant, et c’est normal nous subissons la première phase, celle de la déflation (baisse des prix et des monnaies) et je trouve que la patente dorée résiste vraiment très bien au final, exactement comme au début des années 20, et la suite risque d’être prometteuse comme a l’époque
Sans-titre-9
L’inflation a d’abord été bénigne, puis a commencé à croître rapidement jusqu’à devenir monstrueuse. Ce qui
est important pour nous investisseurs, c’est que le prix de l’or a augmenté plus rapidement que le taux de l’inflation
monétaire. Les données révèlent qu’au cours de cette période de cinq ans, le prix de l’or a augmenté de 1,8 fois
plus que le taux d’inflation.
L’implication de ce constat fait réfléchir : l’hyperinflation anéantira l’épargne de la plupart des gens. Ceux qui avaient des actifs libellés en or n’ont connu aucune perte de pouvoir d’achat. En fait, leur capacité à acheter des biens et services a augmenté au-delà de la flambée des prix des qu’ils ont vu autour d’eux. Quand nous serons témoins du début du processus soyez certain d’une chose, vous aurez droit à plusieurs lettres mensuelles successives https://www.facebook.com/pages/DavidRenancom/617927708312180?ref=tn_tnmn qui traiteront du phénomèn, et de vous à moi, la récente poussée sur les denrées alimentaires (Voir Tracker DBA)
me fait dire que la trame hyper inflationniste n’est plus si éloignée que cela.

Comments are closed.